10 mars 2006

La formation à Kinshasa (février 2006)

L'OMS organise une formation de niveau international à la gestion des activités conjointes de lutte contre la tuberculose et le VIH. Le PNT et le PNLS, vu l'importance des enjeux de santé publique liés à la co-infection, a demandé l'autorisation de pouvoir la reproduire localement, au niveau du pays afin de favoriser la participation en masse des acteurs de santé congolais. Grâce à l'appui technique et financier de l'OMS, cette formation s'est déroulée en février 2006, ciblant les médecins coordinateurs provinciaux des deux programmes conjointement et par région. D'autres partenaires, tels que la Fondation Damien, l'USAID par le canal de TBCAP et IHC, ont eu également un grand rôle tant technique que financier et cette formation n'aurait sans doute jamais pu voir le jour sans leur contribution.

La formation a permis, en deux semaines, de former 66 personnes : les médecins du niveau central et intermédiaire des deux programmes et des ONG partenaires des deux programmes ; des participants de quelques ONG : Fondation Damien, IHC, SANRU, GTZ, FOMETRO, UBS, solidarité protestante, MDM, LNAC, FHI.

Le cours a été animé par un facilitateur international venu sur demande de son Excellence le Ministre de la Santé et par des facilitateurs nationaux.

Ces travaux ont été précédés par une session d'instruction pour les facilitateurs.

Un des objectifs du cours était la réalisation d'un plan d'action provincial en matière de gestion des activités conjointes de lutte contre la tuberculose et le VIH. A la lumière de tous ces plans, il se dégage les objectifs suivants :

Général
Améliorer l'accès aux tests, conseils et soins VIH chez les patients tuberculeux et chez les personnes vivant avec le CIH d'ici la fin 2006

Spécifiques
- Implanter les activités de dépistage, conseils et soins VIH chez les patients tuberculeux dans 207 CSDT du pays
- Renforcer les activités de prise en charge du VIH chez les patients tuberculeux de 25 CSDT ayant déjà implanté les activités
- Implanter les activités de dépistage de la tuberculose chez les personnes vivant avec le VIH de 232 formations médicales et dans les CDV existant
- Améliorer la surveillance de la prévalence du VIH chezs les tuberculeux
- Renforcer les organes de concertation à tous les niveaux

Posté par barbaradecoster à 16:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur La formation à Kinshasa (février 2006)

    timidité des activités VIH

    Je suis très content quenous ayons ce blog pour nous exprimer. Après la formation du février, la vitesse de croisière n'est pas encore atteinte concernant le VIH TUB. Le CDV n'est pas encore installé partout et là où il y en a, l'on constate de rupture(cas de MOANDA etKITONA). En plus, certaines zones en reclame même.Les supports d'informations appropriés trainent à être vulgarisés. Et pourtant nous savons que les malades tuberculeux sont là et n'attendent que le démarrage en vitesse de cette activité. Nous pensons que les autres activités après la formation doivent être mises en oeuvre pour que la formation du février puisse avoir de l'impact sinon c'est une goutte d'eau dans l'océan.
    DR RICHARD MBUMBA NGIMBI
    MCP BCO BOMA
    16H10

    Posté par RICHARD, 23 juin 2006 à 15:04 | | Répondre
Nouveau commentaire